Bonjour,

Seine-Maritime Numérique continue son déploiement en fibre optique sur Caux Seine agglo et plus de la majorité des foyers du territoire seraient couverts à l’été 2021.

1/ Avancement des travaux

D’ici la fin mars, 6 000 foyers supplémentaires pourront solliciter un abonnement ; à ce moment la couverture fibre sera portée à 40% de l’agglo.

Le prévisionnel pour le courant de l’été porterait l’éligibilité fibre des riverains de l’agglo à 60% (près de 26 000 foyers couverts).

La carte de déploiement du réseau a été mise à jour par le SIG de Caux Seine agglo, sur la base des données transmises par Seine-Maritime Numérique le 10 février 2021.

Pour rappel, lorsqu’une plaque s’ouvre à la commercialisation, sauf exception, au moins 80% des foyers/entreprises s’y trouvant sont éligibles. Ces plaques sont en bleu (ouverture sous moins de 3 mois) ou vert (commercialisation déjà lancée) sur la carte https://sig.cauxseine.fr/portal/apps/webappviewer/index.html?id=597bf13fd2f94726b0c9d141ba213978 (la légende apparaît en cliquant sur ce bouton  )

Les autres 20% sont construits dans les meilleurs délais, ensuite, sans qu’aucune date ne puisse être avancée.

Seine-Maritime Numérique ne souhaite toujours pas que cette cartographie soit communiquée aux riverains.

2/ information des riverains sur l’ouverture commerciale de la fibre

Pour rappel, si des riverains vous sollicitent pour connaître la date à partir de laquelle ils pourront souscrire un abonnement fibre, n’hésitez pas à leur indiquer le site de Connect76 (le délégataire du réseau) : http://connect76.fr/test-deligibilite/

– S’ils ne trouvent pas leur adresse, c’est qu’ils ne sont pas éligibles avant au minimum 3 mois. Aucune date d’ouverture commerciale ne peut leur être communiquée à ce stade, par qui que ce soit.

– S’ils trouvent leur adresse, la date de commercialisation apparaitra.

3/ déclaration d’équipements endommagés en domaine public

Toujours côté Connect76, le délégataire vient d’ouvrir une procédure pour la déclaration d’équipements endommagés, sur le domaine public, pouvant dans certains cas, engendrer des risques graves pour les personnes. Cette procédure complète celle déjà proposée par l’opérateur historique Orange.

Comme il existe désormais 2 concessionnaires de réseaux télécom, il faut tout d’abord identifier à qui appartient l’équipement endommagé ou présentant un risque :

Pour reconnaitre les poteaux endommagés :

– étiquette verte = « France Télécom » / « Orange »

– étiquette bleue = « SMN » pour « Seine-Maritime Numérique »

Pour reconnaître le lien télécom endommagés :

– câble avec cuivre apparent = « France Télécom » / « Orange »

– câble très effiloché si rompu, contenant les fibres optiques (très très fines) ou câble raccordé à un boîtier portant le logo triangulaire jaune (https://ant.cerema.fr/sites/ant/files/inline-images/panneau-de-danger-vertical-danger-rayonnement-laser-008573680-product_zoom_0.png) = Seine-Maritime Numérique/Connect76

[A] Si défaut sur infrastructure « France Télécom » / « Orange » :

– Danger immédiat pour les personnes > appeler le 0 800 083 083

– Sinon > remplir le formulaire sur https://signal-reseaux.orange.fr/ après s’être identifié (la mairie a dû recevoir identifiant/mot de passe de la part d’Orange).

[B] Si défaut sur infrastructure « Seine-Maritime numérique » / « Connect76 » :

– Remplir le formulaire sur http://www.sfr-ftth.com/declaration-dommages-reseaux/

[C] Si défaut sur infrastructure mixte « Orange » + « Seine-Maritime numérique » :

La probabilité pour que l’infrastructure appartienne à Orange est très élevé > appliquer la procédure [A]

4/ Informations diverses

– Actuellement, seuls Orange et SFR (et leurs opérateurs tiers) peuvent proposer des contrats fibre sur l’agglo. Bouygues et Free proposeront des offres avant la fin de l’année 2021. Donc à ce jour, ni Bouygues, ni Free ne peuvent proposer des offres fibre sur le réseau d’initiative publique de Seine-Maritime Numérique. Des propositions fibre de Bouygues ou Free en ce moment pourraient dans la majorité des cas être assimilées à de la duperie. Nous vous signalerons lorsque ces opérateurs pourront officiellement proposer des offres fibre sur l’agglo.

– Certains commerciaux de terrain de SFR (faisant du démarchage en porte à porte) indiquent aux riverains qu’ils ont le monopole des contrat fibre. C’est bien sûr faux. Olivier Vavasseur a sollicité la Direction Nord-Ouest de SFR afin que ces propos fallacieux soient désormais proscrits de leur discours commercial.

– De très rares techniciens sous-traitants d’Orange ont exigé une rétribution auprès des clients qu’ils venaient de raccorder. La Direction d’Orange nous a confirmé le caractère malhonnête de cette pratique et l’a vivement condamnée. Toute transaction financière se gère en direct avec l’opérateur (ceci est vrai quel que soit l’opérateur, Orange ou SFR ou les autres à l’avenir). Pour éviter toute récidive, une enquête a été lancée par Orange afin d’identifier les techniciens ayant pu mettre en œuvre ces pratiques.

*** LA MAIRIE***