SUITE A LA TROISIEME PHASE DE DECONFINEMENT – 22 juin2020
CONTEXTE :
Compte tenu de la situation actuelle liée au Coronavirus -COVID 19 et de la troisième phase de déconfinement, le SIVOS (Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire ) de Crétot a décidé de rétablir le transport entre les 2 écoles à compter du lundi 22 juin 2020 et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire.
La restauration scolaire est maintenue et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Après concertation avec les enseignantes, les Maires de Saint Gilles de Crétot et Saint-Aubin de Crétot, des membres du SIVOS, la décision commune a été prise de ne pas réouvrir l’accueil des enfants (matin et soir) pour des raisons sanitaires (nettoyage des locaux, brassage de des élèves) et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire.

L’objectif de cette décision collégiale est de recevoir les enfants dans les meilleures conditions tout en respectant au maximum le protocole sanitaire de réouverture et en tenant compte des infrastructures existantes.

Par rapport à la sécurité sanitaire, il n’y aura pas, dans un premier temps, de transport scolaire, ni d’accueil des enfants (matin et soir).

ORGANISATION FONCTIONNELLE :
Cette organisation tient compte :
➔ Des exigences sanitaires
➔ Des réalités de notre école
➔ De la disposition de l’équipe éducative
➔ De la disposition du personnel communal
Les règles de conditions de l’accueil sont les suivantes :
➔ Une vie scolaire organisée autour des gestes barrières
➔ Des mesures d’hygiène strictes.
➔ Prise de température des enfants à l’entrée. Les parents doivent attendre pour le résultat de température des enfants. Si les enfants ont de la fièvre, les parents doivent repartir avec les enfants. L’école n’acceptera pas les enfants malades.
➔ Pas de possibilité de dortoir pour les élèves de maternelle
Il appartient aux enseignantes de répartir les enfants et d’aménager des classes de manière à respecter la distanciation physique en fonction de nombre d’élèves pour l’école élémentaire.
Les enseignantes ont la responsabilité de rédiger et de faire valider le Protocole Sanitaire par l’EDUCATION NATIONALE et de rappeler aux enfants systématiquement les gestes barrières.